Contre les cookies illicites, la CNIL a remis sa lettre de démission.

Nous l'avons contestée devant le Conseil d’État, en vain.

Hier, celui-ci a acceptée cette démission, considérant que les services de la CNIL n’étaient plus requis.

La tentation est grande d’oublier la CNIL et de ne plus se tourner que vers la justice pour faire appliquer le RGPD.

Toutefois, les luttes à venir, contre la reconnaissance faciale etc., ne nous autorisent pas à enterrer la CNIL si vite.

laquadrature.net/2019/10/17/le

Suivre

@LaQuadrature

Une plainte réussie ferait jurisprudence non?
N'est-ce pas une voie à suivre?

@LienRag @LaQuadrature
Ne faut-il pas que ça monte jusqu'en cassation pour faire jurisprudence?

Si oui, ça va prendre dix ans :/

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Miaou !

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !